D’ingénieur informatique à fondatrice d’une brocante en ligne.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Emilie Ollier, j’ai 40 ans et vit avec mon compagnon et nos 2 fils à La Roque d’Antheron au nord d’Aix en Provence. J’ai une brocante en ligne depuis 3 ans et ai lancé en parallèle début 2022 une nouvelle activité dans la communication digitale.

Je prends énormément de plaisir à communiquer sur les réseaux et à mettre en scène mes trouvailles. J’ai donc eu envie de proposer mes services de community management, shooting photos et réalisations de vidéos tout en gardant en parallèle ma brocante car j’adore chiner de jolies pépites vintage !

⭐Peux-tu nous dire qu’est-ce qui t’a amenée à effectuer ta reconversion professionnelle ?

Avant d’être à mon compte, j’étais ingénieur en informatique. Mais les dernières années, mon travail me plaisait et me stimulait de moins en moins et la boule au ventre s’invitait tous les dimanches soirs.

Je m’ennuyais et j’avais envie de mettre plus de créativité et de joie dans ma vie, et pas que le week-end ou pendant les vacances !

Alors, je me suis mise à 80%, puis à 50% jusqu’à, enfin, oser démissionner.

Quel a été le déclencheur qui a fait que tu as eu cette envie de reconversion ?

Je crois que le déclic est venu de mes enfants. Je me suis rendue compte combien ce que j’avais envie de leur transmettre – croire en ses rêves et vivre la vie que l’on veut – était très différent de ce que je vivais et leur montrais.

Et l’appui de mon compagnon a été et est encore aujourd’hui très précieux.

À la fin de mon dernier jour en tant que salariée, j’ai ressenti un profond soulagement et une grande sensation de liberté, du genre, ça y est la vie peut vraiment commencer !

Qu’est ce que tu as appris sur toi durant cette expérience ?

Qu’à la fin de ma vie, je me souviendrai de ce que j’ai fait !

Par exemple, j’ai ouvert une boutique physique dans mon village, l’expérience n’a duré que quelques mois. On pourrait voir ça comme un échec pourtant je suis super fière de pouvoir dire, j’ai ouvert ma boutique ! Ça m’a également permis d’accroître ma visibilité localement, de voir que je pouvais compter sur mon entourage et d’expérimenter le métier de commerçante qui était loin de ce que j’imaginais !

Il faut tenter, oser, essayer !

Quelle que soit l’issue, chaque expérience est enrichissante et peut parfois déboucher sur des opportunités qu’on n’aurait jamais imaginées !

Qu’est ce qui t’a donné le plus de peps ?

L’audace et mes sorties de zone de confort ! Depuis que je suis à mon compte, je me challenge régulièrement, ça peut être publier quelque chose de vulnérable sur les réseaux, aller à la rencontre de nouvelles personnes ou encore pitcher mon projet devant des inconnus … C’est dans ces moments-là que je me sens vivante !

Si c’était à refaire qu’est-ce que tu ferais différemment ?

Je crois que je m’offrirais plus de temps pour moi, pour sonder mes envies. Quelques semaines après le salariat, j’étais déjà dans l’action. Avec le recul, je pense que si j’avais pris du temps pour me poser, ça m’aurait peut-être permis de gagner du temps par la suite.

Pour prendre contact avec Emilie Ollier ou en savoir plus sur son activité :

Site : www.chezgusta.com

Sa page Instagram pour suivre ses créations : www.instagram.com/gusta.vintage

Et pour découvrir l’accompagnement d’Emilie : www.instagram.com/gusta.lestudio