De Pharmacienne à Nutrithérapeute.

Peux-tu te présenter ?

Après un doctorat en pharmacie, j’ai exercé pendant 21 ans dans diverses officines de France (en ville, à la campagne, en zone franche, en station balnéaire, etc).
Il y a 15 ans, j’ai découvert la puissance de l’alimentation sur notre santé au travers d’une belle rencontre avec une jeune pharmacienne atteinte de polyarthrite rhumatoïde. En réformant son alimentation, elle avait fait taire sa maladie c’est à dire que cette dernière n’évoluait plus, le tout sans aucun médicament. 1er Waouh
Suite à cela, j’ai creusé le sujet de l’alimentation santé en assistant à des conférences et à des formations.
J’ai aussi, personnellement résolu un souci de santé en retirant des aliments de mon assiette. En quelques jours d’une alimentation repensée, mes symptômes s’estompaient pour finalement disparaître totalement alors que la médecine traditionnelle séchait sur mon cas. 2nd Waouh.

⭐ Peux-tu nous dire qu’est-ce qui t’a amenée à effectuer ta reconversion professionnelle ? 

Ne me sentant plus alignée avec mes convictions profondes, la reconversion s’est imposée à moi comme une évidence. Je ne pouvais plus me taire sur la puissance de l’alimentation au service de notre santé. Je ne parle pas de régime mais bien d’alimentation santé, accessible à chacun/chacune à chaque repas.
Dispenser, par exemple, des médicaments contre l’hyperactivité et me taire n’était plus possible.

⭐ Quel a été le déclencheur qui a fait que tu as eu cette envie de reconversion ?

Mais aussi la belle réussite d’une cliente de la pharmacie qui avait suivi mes préconisations pour des troubles digestifs. Je n’oublierais jamais son sourire radieux quand elle est venu m’annoncer “ça y est, j’ai suivi vos conseils et je vais mieux, je ne souffre plus”. Quel beau cadeau cette dame m’a fait, je le vois aujourd’hui comme l’allumage de ma reconversion.
A cela s’ajoute le ras le bol du tout médicament ou tout chimique, plus l’impuissance de la médecine face à certaines pathologies comme l’hyperactivité ou l’autisme.
Tout cela m’a conduit à quitter l’officine pour m’installer comme Nutrithérapeute.

Qu’est ce que tu as appris sur toi durant cette expérience ?

J’ai notamment appris qu’il m’est nécessaire d’être alignée, en cohérence avec moi-même pour être bien dans mon boulot. A défaut le corps souffre et finit par dire stop.

Qu’est ce qui t’a donné le plus de peps ?

La rage d’en finir avec l’univers de la pharmacie, comme une urgence pour sauver ma peau et ma santé. Sans oublier mon envie débordante de partager mes connaissances.
Aujourd’hui, mon sujet de cœur est celui de la prise en charge alimentaire des personnes atteintes d’autisme, personnes à qui aucun espoir d’évolution n’est donné. Nos amis canadiens, suisse, américains sont bien en avance sur nous sur ce sujet et j’œuvre à faire connaître ce soutien à la santé.

Si c’était à refaire qu’est-ce que tu ferais différemment ?

Si c’était à refaire, je le ferai sans attendre toutes ces années à me questionner sur ma légitimité, mon positionnement vis-à-vis de la médecine.

Pour prendre contact avec Gwénaëlle ou en savoir plus sur son activité :

Site : www.nativesante.fr